L'Alpe

L’Alpe 14 : les plumes

LUISA BONESIO
Spécialiste de l’esthétique du paysage et de géophilosophie, elle enseigne à l’université de Pavie et se consacre depuis quelques années à une réflexion sur les différences territoriales, en particulier dans les régions alpines. Parmi ses ouvrages les plus récents, on peut citer La terra invisibile (Marcos et Marcos, 1993) et Geofilosofia del paesaggio (Mimesis, 1997).

GUSTAVO BURATTI
Docteur en droit et professeur de français à Biella, il a dirigé de nombreuses revues dédiées à la culture et aux dialectes alpins. Fondateur et coordinateur du Centro studi dolciniani et de l’association internationale pour la défense des langues et des cultures menacées, il est l’auteur d’articles sur les traditions populaires alpines, d’essais et de poèmes en piémontais.

JEAN-LUC CHARTON
Alpiniste et accompagnateur de trekkings pour le voyagiste Terres d’Aventure, il a bourlingué entre Népal, Afrique, États-Unis et Mongolie. Installé dans les Hautes-Alpes, à Puy-Saint-André, il continue à pratiquer les sports de montagne tout en se passionnant pour l’histoire et la vie locales. Il a publié Les plus belles randonnées du Briançonnais aux éditions Glénat et travaille également pour l’Institut géographique national.

ENRICO CAMANNI
Directeur de la rédaction de la version italienne de L’Alpe, historien de l’alpinisme et écrivain, il s’est penché sur la question des refuges alpins, réalisant une enquête qui a donné lieu à un ouvrage réalisé en collaboration avec Stefano Ardito (éditions Zanichelli, Bologne, 1987).

JEAN-LOUP FONTANA
Conservateur départemental du patrimoine au conseil général des Alpes-Maritimes, il exerce une mission d’assistance et de conseil aux communes dans la gestion de leur patrimoine et conduit des programmes de recherche liés à des expositions et des publications.

ALAIN GIRARD
Conservateur en chef du patrimoine et conservateur des musées du Gard, il est également co-éditeur de la revue internationale d’histoire et de spiritualité des chartreux Analecta cartusiana. Il travaille actuellement, en collaboration, à une histoire générale de l’ordre.

ANTON HOLZER
Historien de la culture et de la photographie, ce Viennois édite la revue Fotogeschichte (Histoire de la photographie) et a notamment publié un ouvrage qui traite du regard sur la montagne : Die Drei Zinnen oder Eine kleine Geschichte vom Blick auf das Gebirge (Vienne, 1997).

PATRICE MOREL
Ancien journaliste au Dauphiné Libéré puis au Progrès de Lyon, il est aujourd’hui grand reporter à France 3 Rhône-Alpes. Habitant le Vercors, il s’est naturellement intéressé à la Résistance, notamment pour le journal du Parc régional, et a rencontré de nombreux témoins des événements.

MARIE-CHRISTINE NOËL
Originaire de Montauban, elle vit depuis près de trente ans dans la région d’Innsbruck. Diplômée en traduction et interprétariat, docteur en langues romanes et allemand, elle est chargée de cours à la Chambre de commerce et à l’université d’Innsbruck. Passionnée de peinture, elle est également traductrice indépendante et a collaboré à quelques expositions.

ÉLISÉE RECLUS
Élisée Reclus (1830-1905) est sans doute à la géographie ce que Michelet est à l’histoire, en ce siècle où la science se dit avec poésie et se mêle de réflexion politique et d’humanisme. Grand voyageur, auteur de nombreux récits et d’ouvrages dont la célèbre Nouvelle géographie universelle, la Terre et les hommes, en dix-neuf volumes, Reclus est aussi sympathisant du mouvement anarchiste.

JEAN-LOUIS ROUX
Journaliste spécialisé dans la critique littéraire et la critique d’art, ce Dauphinois d’origine est par ailleurs poète. Son prochain recueil, Le Précis des brumes (illustré de lavis du peintre parisien Frédéric Benrath), paraîtra en mars 2002 aux éditions Voix d’Encre.

GIUSEPPE SERGI
Professeur d’histoire médiévale à l’université de Turin, il s’est spécialisé dans les rapports entre pouvoir, voies de passage, monastères et circonscriptions, proposant une nouvelle lecture des formations politiques alpines. La traduction française de son dernier ouvrage, L’idée du Moyen Âge, a été publié aux éditions Flammarion en 2000.

GIORGIO TOURN
Ancien pasteur de l’église vaudoise, président de la société d’Histoire vaudoise et du centre culturel à Torre Pellice (Piémont), professeur à la Faculté vaudoise de théologie à Rome, ce spécialiste de l’histoire des vaudois et du protestantisme est aussi l’auteur de nombreux ouvrages sur ces questions, dont le plus récent, Daniel un giacobino valdese (Claudiana, Turin, 2000), est un roman historique. Il a également dirigé la traduction de l’Institution de la religion chrétienne de Calvin.

(pour toute question plus personnelle nécessitant une réponse de la rédaction, merci de cliquer plutôt sur le lien "Contacts" situé dans le bandeau bleu en haut de page).