recherche
L'Alpe

Jacques Mouriquand

Elles nous parlent de nous

Il y a cent cinquante ans et pendant une période de plus d’un siècle, on a écrit sur les Alpes et les massifs alpins en général en termes d’exploits, d’héroïsme des alpinistes, de grandeur de leur geste. Comment ne pas être frappé aujourd’hui par la quasi-disparition de ce discours et des nombreux ouvrages qui vantaient des audacieux, au profit de livres (plus rares du reste) qui disent la menace représentée par l’homme pour un des lieux qui semblait le mieux protégé par sa difficulté d’accès. C’est évidemment tout le discours sur le réchauffement climatique, sur l’urbanisation folle et, plus largement, sur les atteintes à l’environnement. L’un des aspects les plus éloquents concerne la figure de l’ingénieur dans ce cadre difficile. On retrouverait facilement d’innombrables revues anciennes et autant de films et d’émissions de radio mettant en scène ceux qui imaginèrent les téléphériques les plus audacieux, ceux qui percèrent les tunnels les plus complexes ou posèrent des voies de chemin de fer dans des terres incroyablement hostiles. Qui oserait aujourd’hui écrire, filmer, enregistrer sur ce mode ? Les héros d’hier deviendraient facilement les salauds d’aujourd’hui. En cela les Alpes, et les massifs montagneux en général, sont les emblèmes de notre temps. Il y aurait probablement grand bénéfice à ne point trop enfermer les discours convenus sur les Alpes hors de ce contexte général. Les Alpes nous disent le monde et ne cessent de nous parler de nous.

Jacques Mouriquand, journaliste, producteur et réalisateur pour la télévision.

Laisser un commentaire »

(pour toute question plus personnelle nécessitant une réponse de la rédaction, merci de cliquer plutôt sur le lien "Contacts" situé dans le bandeau bleu en haut de page).