L'Alpe

L’Alpe 78 : Climat : sale temps pour les glaciers

Feuilleter le numéro 78 de L’Alpe

(cliquez sur les flêches)


À la une : «  Le ratisseur de la mer de Glace est une allusion au Petit Prince, mon livre préféré. Sur la cinquième planète, notre célèbre allumeur de réverbère a troqué son métier de jadis pour assister l’extinction du géant éternel. Le ratisseur de glacier voit bien que son travail est absurde. Sa planète tourne de plus en plus vite, le glacier fond et transforme l’horizon en cailloux. » Avec cette image pleine de poésie, Laurence Piaget-Dubuis signe sa deuxième une pour L’Alpe en à peine un an, après son portrait de la chanteuse coréenne Youn Sun Nah au pied du glacier d’Argentière paru l’été dernier en couverture de notre numéro sur les musiques alpines. Elle est également l’auteur du portfolio de ce numéro (voir en page 46 et suivantes)

Le dossier

Ce que nous murmurent les glaciers

Une nouvelle science émerge avec le réchauffement climatique  : l’archéologie glaciaire. La fonte accélérée de ces mastodontes révèle en effet des vestiges parfois millénaires, enfermés jusqu’alors dans leur gangue de glace, à l’instar de la momie d’Ötzi. Il y a urgence à sauver ces archives inédites de l’humanité. Par Philippe Curdy, ancien conservateur au Musée national suisse puis au musée d’Histoire du Valais.

LE PORTRAIT

Emmanuel Le Roy Ladurie : de la vigne au pied des glaciers 

L’historien a été un des premiers à s’intéresser à l’histoire du climat et de la météo. Qui d’autre pourrait avoir l’autorité nécessaire et suffisante pour inscrire cette discipline dans le débat contemporain sur le réchauffement de la planète  ? Par Jean Guibal, directeur éditorial de L’Alpe.

LE GRAND ENTRETIEN

La météo des disettes et des révolutions

Emmanuel Le Roy Ladurie nous a reçus chez lui, dans l’ombre feutrée de sa bibliothèque qu’il a léguée à Météo France. Des décennies durant, l’historien a fait du «  climat du blé  » son champ d’études. Pour mieux en déchiffrer aléas et conséquences sociales. Par Sophie Boizard, éditrice de L’Alpe, et Jean Guibal, directeur éditorial de L’Alpe.

BELLES FEUILLES

Que sont les neiges devenues  

L’état de santé des glaciers, manteaux neigeux et autres sols gelés est un précieux indicateur des évolutions du climat. Dresser un bilan des dernières recherches scientifiques, tel est l’objectif du très pédagogique Quoi de neuf sur la planète blanche  ? (Glénat), livre conçu par deux glaciologues. Ils livrent ici leur diagnostic sur le déclin de l’enneigement dans les Alpes et ses conséquences directes sur la viabilité des stations de sports d’hiver. Par Bernard Francou, glaciologue et géomorphologue, et Christian Vincent, glaciologue et ingénieur de recherche au CNRS à l’Institut des géosciences de l’environnement de Grenoble.

Tout-ski : la fin d’un mythe  ?

En pleine mutation, le secteur du tourisme de montagne s’interroge. Après avoir tout misé (ou presque) sur le ski à partir des années 1960, les stations doivent faire face à une crise structurelle qu’accélère le manque chronique de neige. Douces ou dures  ? Quelles stratégies choisir pour revitaliser l’activité économique  ? Par Christophe Clivaz, professeur associé à l’Institut de géographie et durabilité de l’université de Lausanne.

Coup de chaud sur l’alpinisme

«  C’est gris, c’est sec  !  » Confronté depuis 20 ans à la déroute des glaciers et aux parois qui s’écroulent, le monde de l’alpinisme s’adapte. Non sans nostalgie. Non sans doute. Comment s’opère cette mutation en termes de pratiques et de relation à la montagne ? Alpinistes, guides et gardiens de refuges des Écrins, massif emblématique, témoignent de cette transformation. Le climat, nouvel acteur de l’histoire de l’alpinisme  ? Par Philippe Bourdeau, professeur à l’Institut de géographie alpine de Grenoble.

PORTFOLIO

Laurence Piaget-Dubuis : l’agonie d’un glacier

Réfugiés climatiques ? Dans son travail sur le glacier du Rhône, la photographe et graphiste helvétique confronte l’image des tentes de fortune qui accueillent aujourd’hui en Europe des migrants dont certains fuient leur pays d’origine en raison du réchauffement climatique et les gigantesques bâches grises posées en altitude pour tenter de réduire la fonte des glaces. Un parallèle grinçant…

Laboratoire en plein air

La flore, sentinelle du changement climatique  ? De part et d’autre de l’arc alpin, de nombreuses équipes de chercheurs, botanistes et écologues, auscultent les plantes et les sols pour mesurer les impacts du réchauffement sur les écosystèmes alpins. Ils vont jusqu’à simuler des hausses de températures en déplaçant des alpages à plus basse altitude, où il fait donc plus chaud. Un reportage de Caroline Audibert, journaliste attentive aux relations entre les hommes et leur environnement.

& aussi

EXPOSITION

La cuisine à dos d’homme

Une exposition grand format organisée par les clubs alpins allemand, autrichien et du Sud-Tyrol (Italie), retrace l’histoire des refuges et des chemins de randonnée dans les Alpes orientales. Là-haut  ! soulève la question centrale de l’approvisionnement des cabanes. Dans la pièce maîtresse qu’est la cuisine se joue en sourdine une comédie sociale, où chacun doit garder son rang, tout en essayant d’obtenir quelques privilèges… Par Vera Bedin, médiatrice culturelle à Bolzano (Sud-Tirol, Italie) et conseillère culturelle pour le club alpin du Sud-Tirol.

EXPOSITION

Bolex, les horizons amateurs du cinéma

«  Le cinéma pour tous  », tel est le rêve de Jacques Boolsky, inventeur du Cinégraphe Bol. La Cinémathèque des pays de Savoie et de l’Ain met un coup de projecteur sur cette saga industrielle méconnue. À découvrir à Veyrier-du-Lac (Haute-Savoie) avec une vue cinématographique sur le lac d’Annecy ! Par Nicolas Dulac, chargé de cours à l’université de Montréal, Vincent Sorrel, cinéaste et chercheur à l’université de Lausanne, et Stéphane Tralongo, premier assistant à la section d’histoire et esthétique du cinéma de l’université de Lausanne.

Les actus de L’Alpe

Rencontres, livres, expositions

Toute l’actualité culturelle de l’Europe alpine, de Nice à Vienne et de Genève à Ljubljana : rencontres, beaux livres, colloques, musées, expositions, gastronomie, cinéma, courrier des lecteurs, etc. Ces pages fourmillent de nouvelles !

Un commentaire pour “L’Alpe 78 : Climat : sale temps pour les glaciers”

  1. THOMAS dit :

    Devinette pour sourire plutôt que pleurer : quelle «  chance » aujourd’hui (ou quelle opportunité) pour un avenir meilleur que le caractère authentique de cette vallée valaisanne dont certains habitants déploraient tant l’absence quasi totale de développement autour de la pratique du ski et d’où, il y a fort longtemps, de célèbres vaches, se rendaient en val d’Aoste par un col franchi, il y a peu d’années, par des yacks se rendant sur la côte d’Azur. Quel est ce val ?

    Merci pour la qualité de votre revue, vive L’Alpe.

    Signé : un Vosgien dont les montagnes subissent aussi le manque de neige

(pour toute question plus personnelle nécessitant une réponse de la rédaction, merci de cliquer plutôt sur le lien "Contacts" situé dans le bandeau bleu en haut de page).