L'Alpe

La Suisse des saucisses



metzgerei_kleinjpg.jpgL’association Patrimoine culinaire suisse, qui a son siège social à Lausanne, défend la gastronomie du terroir et vient d’achever un inventaire des viandes et charcuteries. Des « recherches saucissologiques » très poussées lui ont notamment permis d’établir qu’il existe aujourd’hui plus de quatre-vingt-dix produits traditionnels de boucherie en Suisse. L’association ne se contente pas d’un simple recensement, elle s’arrête sur d’autres aspects, dont l’histoire, la cuisine, l’économie, la fabrication et la production. On apprend ainsi que le cervelas était au cœur d’une guerre des saucisses à la fin du XIXe siècle, que la diversité des produits passe par la lughanige tessinoise, le Mostbröckli d’Appenzell et la longeole genevoise, enfin que la saucisse de veau, la plus ancienne du pays, employait à l’origine de la viande et des boyaux de… porc ! Et ce n’est pas terminé, l’association consacrant désormais ses recherches à la pâtisserie et aux fruits. Les résultats de ces enquêtes feront l’objet en 2008 d’un livre ou d’une base de données. En attendant, le site Internet du Patrimoine culinaire suisse, décliné en quatre langues (français, italien, allemand et romanche) mérite une visite. Rappel des numéros de L’Alpe consacrés à la gastronomie : 5 («  Vins, vignes et vignerons  »), 11 («  L’or des alpages, fromages et fromagers  »), 15 («  À table ! Saveurs et savoirs  ») et 32 («  Des mets et des monts  »).
Suisse, Vaud, Lausanne.
Tél. : + 41 (0) 21 619 44 60. Site Internet

Photo : Patrimoine culinaire suisse, Ursula Sprecher.



2 commentaires pour “La Suisse des saucisses”

  1. Yvonne Berberat dit :

    Je cherche des petites saucisses tessinoises fumées au cumin. Pouvez-vous me dire où je peux en trouver à Genève ? Merci d’avance. Bonne année et bonnes salutations.
    Mme Yvonne Berberat
    10 chemin Rieu
    1208 Genève
    Suisse
    022 736 96 15

  2. Mehdi Duc dit :

    Bonjour,
    Je suis à la recherche de vieilles recettes pour la fabrication de saucisses à manger cru. Pour retrouver les saveurs de notre enfance et le savoir de nos anciens. Oui, je sais que les recettes se passent de génération en génération. Merci de votre collaboration. Ah oui, je ne suis pas un industriel, je suis juste un amoureux des vrais valeurs de la vie et j’aime faire perdurer les traditions de notre belle Suisse romande.

(pour toute question plus personnelle nécessitant une réponse de la rédaction, merci de cliquer plutôt sur le lien "Contacts" situé dans le bandeau bleu en haut de page).