L'Alpe

Chants trilingues



En 1890, Leone Sinigaglia (1868-1944) est le dernier client du célèbre guide italien Jean-Antoine Carrel, qui décède à l’issue de la descente de sa cinquante-troisième ascension du Cervin. Mais Sinigaglia, qui côtoie entre autres Johannes Brahms et Antonin Dvorak, est également compositeur de chants montagnards, et il met en musique des textes populaires pour chant et piano. Le legs de cet artiste est important car il s’appuie sur les trois principales langues des Alpes, Sinigaglia adaptant en effet avec la même aisance des textes en italien, en allemand et en français. Une partie de son œuvre vient d’être rééditée sur l’anthologie « Mélodies et romances pour chant et piano » (Stradivarius). Voir également le numéro 13 de L’Alpe (« Les chants d’un monde »).
Site Internet



(pour toute question plus personnelle nécessitant une réponse de la rédaction, merci de cliquer plutôt sur le lien "Contacts" situé dans le bandeau bleu en haut de page).