L'Alpe

Courchevel, quelle boucherie !



En réalisant le numéro 38 de L’Alpe (« Qui va à la chasse… »), nous étions loin d’imaginer que le gibier puisse devenir lui-même chasseur. Pourtant, dimanche dernier, dans la station plutôt guindée de Courchevel, un sanglier s’en est pris à des biens humains. Tête baissée et canines dressées, bien peu respectueux du repos dominical, le bestiau a défoncé la devanture (malgré un double vitrage) de la boucherie-charcuterie Serva avant de dévaster totalement l’intérieur. Relatée dans l’édition du 22 octobre du Dauphiné Libéré, l’histoire ne dit pas s’il était en quête de quelque saint gras (de porc, bien sûr, voir le numéro 42 de L’Alpe), mais il n’a guère eu le temps de s’attarder. En effet, attiré par l’alarme, un valeureux Nemrod a surgi et abattu la bête d’un coup de fusil aussi précis que fatal. Il est par ailleurs heureux que l’animal n’ait pas choisi l’établissement dudit chasseur, gérant pour sa part d’un magasin de porcelaine… Au final, la nature a imposé sa loi, et la vie a repris son cours normal dans la paisible station de Tarentaise. Et chez Serva, aux côtés de la terrine de lièvre, du jambon de Savoie et de la côte de bœuf, on trouve désormais de la hure à l’étal.
France, Savoie, Courchevel.



(pour toute question plus personnelle nécessitant une réponse de la rédaction, merci de cliquer plutôt sur le lien "Contacts" situé dans le bandeau bleu en haut de page).