L'Alpe

L’Alpe 82 : éditorial

Kaléidoscope de regards issus des cinq continents pour ce numéro exceptionnel de L’Alpe ! Il y a près de 10 ans, je me réjouissais de publier à la une de votre revue l’image d’un transatlantique évoquant ces populations montagnardes émigrant sur le nouveau continent pour entreprendre : bâtir des maisons à La Nouvelle-Orleans, ouvrir des commerces au Mexique, produire du gruyère en Patagonie ou élever des moutons en Californie. Je rêvais depuis longtemps du chemin inverse avec le regard de l’autre sur les Alpes. Mission impossible ? Un peu…

* *
*

Car préparer un tel numéro, c’est quitter notre terrain de jeu habituel. Celui sur lequel nous avons tissé au fil des ans un dense réseau de chercheurs, d’artistes, d’amis parfois, qui nous conseillent, nous aiguillent, nous aiguillonnent aussi. Partir à l’aventure, en somme, sans aucun repère, pour aller explorer un territoire totalement vierge et dénicher des auteurs inconnus. Une terra incognita que nous vous invitons à découvrir tout au long des pages de notre dossier.

* *
*

Depuis la fin du XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui, voici donc ce que disent des Alpes ces voyageurs d’un autre monde : un secrétaire de ministre japonais, une anthropologue canadienne, une artiste coréenne, un agriculteur papou, une photographe sud-africaine et même (avec un azimut tout particulier, comme nous les aimons à L’Alpe) un géographe européen qui nous raconte comment le mot «  Alpes » a colonisé nombre de montagnes d’ailleurs avant de laisser place à des appellations plus en harmonie avec les cultures locales.

* *
*

Ce numéro marque également un sacré anniversaire : le mercredi 24 octobre prochain, L’Alpe aura 20 ans ! Qui l’eût cru en 1998 ? Pari tenu, donc (et même bien au-delà !), pour une revue qui a fait ses premiers pas à l’aube d’une crise internationale majeure dans l’univers de la presse. Ça, c’est à vous que nous le devons. Vous qui nous lisez chaque trimestre. Et ce n’est pas la moindre de nos fiertés.

* *
*

Nous vous préparons donc un numéro encore plus exceptionnel pour l’hiver prochain avec de nouveaux atours pour notre mise en page (20 ans pour une maquette de journal, c’est un record !) et un découpage mieux rythmé entre nos trois espaces éditoriaux (dossier, actus et le reste). Nous reviendrons sur les évolutions qui ont changé le visage des Alpes européennes durant ces deux dernières décennies, mais surtout nous nous projetterons avec fantaisie dans les deux prochaines. Avoir 20 ans dans les Alpes ? Prélude à une nouvelle vie…

* *
*

Pascal Kober
Rédacteur en chef

* *
*

PS. Clin d’œil à une autre belle aventure de presse : Courrier International qui, chaque semaine depuis bientôt 30 ans, va chercher la singularité de la plume de journalistes de toute la planète sur l’actualité.

(pour toute question plus personnelle nécessitant une réponse de la rédaction, merci de cliquer plutôt sur le lien "Contacts" situé dans le bandeau bleu en haut de page).