L'Alpe

L’Alpe 16 : les plumes

BERNARD AMY
Chercheur en sciences cognitives, il écrit et voyage depuis toujours. Collaborateur de nombreux magazines spécialisés, dont la toute nouvelle revue Altitudes, il a été l’un des fondateurs de la revue de littérature de montagne Passage aujourd’hui disparue, et a signé plusieurs ouvrages, notamment aux éditions Glénat.

CLAUDE BALLARÉ
Après plusieurs années passées dans différents services culturels pour le ministère des Affaires étrangères, ce graphiste et photographe est devenu membre de l’association Drailles. À ce titre, pour les fêtes de la transhumance à Die, il a été aide-cuisinier, caissier, homme à tout faire et organisateur de l’exposition Envoie-moi un mouton en 2001.

WERNER BÄTZING
Auteur d’une thèse en géographie sur le val Stura (Piémont), il enseigne la géographie humaine à l’université d’Erlangen en Allemagne. Il est également consultant auprès de la Commission internationale pour la protection des Alpes (CIPRA).

DUCCIO CANESTRINI
Anthropologue et écrivain du Trentin (Italie), il collabore depuis une dizaine d’années au magazine Airone. Auteur pour la radio, le théâtre et la télévision, il a également signé plusieurs ouvrages sur les mystifications du tourisme, dont Andare a quel paese. Vademecum del turista responsabile (Feltrini, 2001).

SERGIO DALLA BERNARDINA
Professeur d’ethnologie à l’université de Brest, où il dirige un séminaire permanent d’anthropologie de la nature, il s’intéresse à la construction symbolique de l’environnement naturel, à l’imaginaire écologique et aux rapports entre l’homme et l’animal. Auteur de divers ouvrages, il a en particulier signé L’utopie de la nature. Chasseurs, écologistes, touristes (Imago, Paris, 1996).

FRANCESCO FEDELE
Professeur d’anthropologie et de paléontologie à l’université de Naples, il est l’instigateur et le directeur du Progetto Alpi centrali pour l’étude des populations préhistoriques en milieu alpin. Auteur de plusieurs livres sur le sujet, il est également membre du conseil scientifique de la version italienne de L’Alpe.

JEAN-PIERRE FEUVRIER
Ingénieur en chef du génie rural des Eaux et forêts, il a participé à la création du parc régional du Vercors avant de rejoindre le parc national des Écrins, le service de la restauration des terrains de montagne (RTM) puis le Cemagref. Il préside aujourd’hui le Conservatoire du patrimoine naturel de la Savoie.

CÉLINE FUCHS
Doctorante à l’Institut de géographie alpine, elle collabore à la préparation d’expositions et mène, au sein du laboratoire TEO, une recherche sur l’histoire de la géographie urbaine dans les Alpes.

CATHERINE ET JEAN-CHRISTOPHE HERMANN
Potier installé depuis plus de trente ans à Evires, Jean-Christophe Hermann défend l’originalité de la tradition céramique savoyarde en fondant, en 1981, le musée de la Poterie traditionnelle dans lequel sont présentées plus de deux milles pièces anciennes. Sa fille, Catherine, prépare une thèse de doctorat d’histoire médiévale. Ses loisirs lui permettent de retrouver dans les archives les uniques témoignages des poteries aujourd’hui disparues.

JOSIANE LAFAY
Présidente de l’association «  Les Amis de la poterie  » de Cliousclat, dans la Drôme, rédactrice occasionnelle mais néanmoins passionnée par le sujet.

GILLES PEISSEL
Journaliste, il fréquente les chemins de l’alpe et de la ville (il collabore à la revue Urbanisme) en quête de l’existence fortuite d’un paysage. Par extension, il est membre actif des Idiots associés.

MARC PILLET
Ethnologue. Auteur de Potiers et poteries populaires en France (Dessain & Tolra, 1982), un livre de référence aujourd’hui épuisé et en cours de réédition.

JEAN-ROBERT PITTE
Professeur à l’université de Paris-Sorbonne, il enseigne la géographie historique et culturelle. Il a publié en particulier une Histoire du paysage français (Taillandier, 1983, édition revue, 2001).

GUIDO PLASSMANN
Directeur de l’unité de coordination du Réseau alpin des espaces protégés, il a été attaché scientifique de l’Institut de géographie alpine de Grenoble, chargé des relations internationales du parc national des Ecrins et animateur de nombreux programmes transfrontaliers sur les espaces protégés.

BERNARD WEBER
Chargé du théâtre et de la danse au Conseil général de l’Isère, il réside depus peu à Grenoble sous les combles d’un vieil immeuble. Les photographies de Jacques Boguel lui ont révélé son appartenance à la confrérie discrète des rêveurs de sommets.

(pour toute question plus personnelle nécessitant une réponse de la rédaction, merci de cliquer plutôt sur le lien "Contacts" situé dans le bandeau bleu en haut de page).