L'Alpe

L’Alpe 55 : Éditorial

Fidèles à notre vocation d’explorer l’autre côté du miroir, nous sommes allés chercher, pour ce numéro consacré à Grenoble, quelques auteurs venus d’ailleurs comme le photographe des banlieues Robert Doisneau, le navigateur austral Gérard Janichon, l’alpiniste parisien Robert Paragot ou encore l’écrivain genevois Jean-Jacques Rousseau. Autant de regards inattendus, curieux, nouveaux, interrogateurs ou iconoclastes, pas forcément savants, sur cette ville que nous vous faisons (re)découvrir ici avec les yeux de Candide.

En un demi-siècle, depuis les Jeux olympiques d’hiver de 1968, Grenoble a connu une croissance urbaine très forte. Elle reçoit aujourd’hui plusieurs dizaines de milliers d’étudiants, dont de très nombreux étrangers, dans ses universités et ses laboratoires de recherche. Une tradition d’accueil et d’ouverture au monde qui ne date pas d’hier puisque se sont succédé ici au fil des décennies, communautés italiennes, grecques, arméniennes, africaines, maghrébines ou encore anglo-saxonnes. Toutes attirées par un bassin d’emploi en plein développement, bien sûr, mais aussi par un environnement montagnard exceptionnel que nombre d’autres sites urbains pourraient lui envier.

Pas un hasard si la rédaction de L’Alpe a fait son nid à Grenoble depuis 1998. D’abord au Musée dauphinois, sur les pentes de la Chartreuse, puis dans le couvent Sainte-Cécile, siège de notre éditeur, au cœur même de la cité. Pas un hasard si Jacques Glénat a créé ici sa belle maison d’édition il y a plus de 40 ans. Pas un hasard encore si le premier magazine spécialisé sur la montagne est né ici, dès 1978, bientôt suivi par des dizaines d’autres. Un exemple, unique en France, de développement de presse en province. Pas un hasard enfin si quelques années après, ledit magazine a fait les yeux doux à un jeune journaliste parisien d’origine lorraine (un étranger ; encore…) qui n’avait alors pas vocation à diriger plus tard une revue sur les cultures et les patrimoines de l’Europe alpine. Pas plus, d’ailleurs, que les autres membres de l’équipe de rédaction de L’Alpe, pour la plupart issus de bien d’autres régions françaises. Nous vous l’annoncions en couverture de ce numéro : dans son orbite, la planète Grenoble sait attirer bien au-delà de ses champs d’attraction naturels. Jusqu’à l’océan ?

Pascal Kober
Rédacteur en chef

(pour toute question plus personnelle nécessitant une réponse de la rédaction, merci de cliquer plutôt sur le lien "Contacts" situé dans le bandeau bleu en haut de page).