L'Alpe

L’Alpe 85 : portraits en pente pas toujours douce

En Suisse, une formidable exposition met en scène plusieurs centaines de portraits savamment sélectionnés dans la riche collection de la Médiathèque Valais-Martigny. Nous vous en proposons ici un petit florilège. Qui touche au cœur…

Regardez-les ! Regardez comme ils vous regardent ! Par delà tant de décennies, par delà montagnes, frontières et pentes pas toujours douces, ces paysans des Alpes valaisannes, ces enfants, ces familles, ces peintres du dimanche, ces touristes et même ces chatons nous sont étonnamment proches. Parce qu’ils nous fixent droit dans les yeux. C’était alors la règle. Dans le studio du photographe comme en pleine nature. La règle n’a pas changé. Pour croquer un portrait, le sourire ne suffit pas. Jamais. «  Tourne ton regard tout doucement vers moi… » Clic-clac, c’est dans la boîte.

En ces temps actuels de selfies acharnés, réalisés avec un p’tit machin qui tient dans une poche, qui se souvient encore qu’au tournant des siècles précédents, la boîte était justement une véritable boîte, en bois, joliment bardée de savantes pièces de métal poli ? Une lourde boîte qu’il fallait poser sur un non moins lourd trépied, comme le montre l’affiche (page 74) de cette exposition de la Médiathèque Valais-Martigny.

Il y a une dizaine d’années, j’avais entraperçu une toute petite partie de cette riche collection. Et me disais alors qu’il y aurait là matière à publier un magnifique portfolio dans L’Alpe. Le voici enfin, ce portfolio. Avec L’AlbOum car c’est ainsi que l’on prononce le mot album en Valais (chez moi, en Lorraine, d’aucuns disaient «  l’albain »). Un album qui désigne ce grand livre des familles dont les pages rassemblent parents et marmaille, parents des parents, aïeux plus anciens encore et, parfois, quelques ami(e)s de passage. Le seul objet qui vaille la peine d’être sauvé si par malheur votre maison devait partir en flammes.

Ici, dans une habile et sobre présentation, la scénographe Pauline Lugon a mis en vis-à-vis photos de groupes et portraits individuels ordonnés au gré des décennies. Les plus anciennes de ces photographies datent du mitan du XIXe siècle. Les plus récentes de… hier (!) avec notamment deux remarquables portraits conclusifs signés par Aline Fournier, une jeune photographe suisse qui renouvelle le genre avec sensibilité. M’sieur le directeur (artistique) de L’Alpe nous le rappelle souvent : à la une de la revue, il faut un regard pour happer le lecteur. À la Médiathèque Valais-Martigny, cette exposition va vous happer cent fois ! Et vous faire traverser trois siècles de techniques photographiques et d’humanités alpines partagées sans aucun réseau social. Pures merveilles…

Jusqu’au 31 août 2019, à la Médiathèque Valais-Martigny.

Pascal Kober

(pour toute question plus personnelle nécessitant une réponse de la rédaction, merci de cliquer plutôt sur le lien "Contacts" situé dans le bandeau bleu en haut de page).


Pour la France 18.00 
Ajouter au panier

Pour l'Europe 21.00 
Ajouter au panier