L'Alpe

L’Alpe comme vous ne l’avez jamais vue

Chaque trimestre, la revue L’Alpe invente de nouvelles manières de représenter ce territoire européen riche de sa diversité culturelle y compris dans ses dimensions contemporaines. Cartesexclusives, disques, gravures, portfolios, autant d’autres façons de découvrir la montagne.

Les cartes de L’Alpe

Conçues par et pour la revue, en liaison étroite avec les auteurs des articles, ces cartes proposent un point exclusif sur les connaissances dans des domaines très variés

À déplier : 1,30 mètre de panoramas

Posséder du regard une multitude de cimes inviolées et pénétrer leurs secrets d’un seul coup d’oeil… Un rêve auquel répondent les dépliants panoramiques en ce XIXe siècle où l’alpe devient à la mode. Entre mise en scène romantique et précision encyclopédique, outil de connaissance et objet de promotion touristique, les panoramas ont joué un rôle important dans la découverte de la montagne.
Numéro 14.

Le disque de L’Alpe

Au fil des plages et en relation directe avec les articles de L’Alpe, c’est à un voyage que nous vous invitons, depuis le chant du tétras-lyre jusqu’aux fulgurances d’Olivier Messiaen en passant par les « iconoclasteries » du Suisse Hans Kennel au cor des Alpes, les savantes relectures musicales de Nicolas Perrillat, les jodel du Muotatal, les sonnailles de la transhumance, les fanfares des Alpes du Sud, les harmonies vocales de Marombrina et la Sérénade d’Hector Berlioz.
Numéro 13.

Les gravures de L’Alpe

Avec chaque numéro, pour nos abonnés, une magnifique reproduction à encadrer ou à collectionner, de documents anciens (collection Musée dauphinois) ou de créations contemporaines réalisées pour L’Alpe (format 21 x 27 cm), commentée au dos et imprimée sur papier mat de fort grammage Rives Tradition.

Notre calendrier de l’Avent

Sur fond de symphonie alpestre hivernale, une pièce en mosaïque de ce que L’Alpe a publié : des yetis, des longues-vues, des papas, des bateaux, des Inuits, des marmites… Prévert aurait aimé. Ce calendrier ne ressemble à aucun autre. Nous l’avons voulu à n(v)otre image : iconoclaste, festif et décalé. Des images qui font sourire, qui étonnent et qui font partager encore davantage le regard tendre que nous portons sur cette « terre humaine » alpine.
Numéro 10.


(pour toute question plus personnelle nécessitant une réponse de la rédaction, merci de cliquer plutôt sur le lien "Contacts" situé dans le bandeau bleu en haut de page).