L'Alpe

L’Alpe 26 : Elfriede Jelinek

www.elfriedejelinek.com
En allemand, le site personnel qu’Elfriede Jelinek a elle-même ouvert dès 1996. Nombreux articles et commentaires de l’auteur sur ses travaux, le cinéma, l’actualité etc., bibliographie (des œuvres de ou sur Jelinek), photos et textes (extraits ou complets selon les cas) de ses pièces, prises de position politiques… Des jours de lecture en perspective pour ceux qui pratiquent la langue de Goethe. Pour les autres, quasiment rien sur le site, hormis Bambiland, un texte traduit en anglais sur la guerre d’Irak (illustré de photos de la prison d’Abou Grhaib, donc déconseillé aux personnes sensibles) :
http://www.a-e-m-gmbh.com/wessely/fbambie.htm
http://nobelprize.org/literature/laureates/
Voyage dans le temps : tous les Nobel de littérature depuis 1901 (dont treize Français, le record). Elfriede Jelinek est la dixième femme lauréate.
Les liens qui suivent pointent tous vers des pages en français :
http://nobelprize.org/literature/laureates/2004/jelinek-bibl-f.html
La présentation de Jelinek sur le site des Prix Nobel. Outre sa biographie et sa bibliographie, la fiche indique avec précision ses ouvrages traduits en français.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=244540
Le dossier de Libération consacré à l’écrivain lors de son élection par le jury Nobel. Il comprend notamment une interview d’Isabelle Huppert, l’interprète de La pianiste, qui a rencontré Jelinek et observe : « Elle est très délicate, très pâle, très douce. On ne soupçonne pas la violence de son œuvre en la voyant. »
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3246,36-382262,0.html
Le Monde sur Jelinek après le Nobel.
http://www.lespetitsruisseaux.com/inex/drama/jelinek.htm
Un article de 1997 sur Jelinek, par Crista Mittelsteiner, elle-même femme de théâtre entre cultures allemande et française.
http://www.nouvelobs.com/articles/p2025/a213026.html
Interview d’août 2003 dans Le Nouvel Observateur, où Elfriede Jelinek ne retient pas ses coups sur « cette communauté étriquée d’une insignifiante république alpestre au passé refoulé ».

(pour toute question plus personnelle nécessitant une réponse de la rédaction, merci de cliquer plutôt sur le lien "Contacts" situé dans le bandeau bleu en haut de page).