L'Alpe

L’Alpe 26 : pour écrire un mot montagne et littérature

La métaphore en son jardin (alpin)

Symboles d’élévation, les cimes se déclinent sous différentes perspectives à travers toute la littérature. Mythique demeure des dieux, lieu de refuge et de purification pour les romantiques ou de défi pour les alpinistes, la montagne s’affiche comme une figure allégorique qui continue à inspirer les écrivains. Par Enrico Cammani.

Une utopie alpine au mont Aiguille

D’un coup d’aile, une petite société humaine se transporte au sommet du mont Aiguille, en Dauphiné… Ainsi débute le roman de Rétif de La Bretonne, une utopie dans le goût des Lumières. Dans cet étonnant conte philosophique, l’emblématique monolithe devient ainsi la première « île bienheureuse » d’un long voyage aux pays de nulle part. Par Jean Sgard.

Sublimes horreurs

Aux romantiques, la montagne offre la dualité de sa nature, fidèle reflet des contradictions humaines. Destructeurs ou accueillants, évoluant entre ombre et lumière, ses paysages tourmentés servent de cadre aux agitations du cœur. Une ambivalence au centre de nombreux ouvrages. Par Paola Giacomoni.

Voyage au Mont-Blanc

George Sand la Berrichonne adorait les montagnes, qu’elle parcourait d’un pas alerte. Pyrénées, Auvergne et Alpes servent de décor à plusieurs de ses romans. Dans les Lettres d’un voyageur, elle raconte, non sans humour, son équipée alpine de 1836. Une invitation à découvrir, à l’occasion du bicentenaire de sa naissance, une facette méconnue de celle qui écrivait : « J’ai la passion du vertige, des hauteurs et des précipices. » Par Jean Courrier.
Les bonnes adresses du cybercolporteur

Nourrir le corps et l’esprit

Le peintre suisse Raphaël Ritz est souvent revenu, au fil de l’évolution de son art, sur des thèmes qui lui tenaient à cœur. En témoigne, une fameuse huile sur les nourritures terrestres et spirituelles dont il existe trois versions très différentes que Marie-Claude Morand analyse ici par le menu.

À la recherche de l’alpe perdue

Proust en montagne ? L’idée peut surprendre. Pourtant, l’écrivain a parfois délaissé les mondains salons parisiens pour se frotter à l’Engadine, à la Mer de glace ou aux rives du Léman. Un siècle plus tard, le visiteur s’imprègne de l’atmosphère de ces lieux où le temps semble s’être aboli. Par Martine Guillerm et Jean-Pierre Loubat.

Le roman de la montagne

La fiction littéraire a peu exploité le filon alpin. Symbolique ou concrète, terrain privilégié pour la méditation ou le drame, les mouvements de l’âme ou la réflexion sur la modernité, la montagne offre pourtant de multiples facettes à l’imagination des écrivains. Florilège. Par René Siestrunck.

Les sommets rêvés de Buzzati

Le Désert des Tartares est un désert de montagnes. Dans l’œuvre de l’écrivain italien comme dans sa vie, l’alpe occupe une place de choix et ses Dolomites natales se conjuguent sous des formes fantastiques. Parallèlement à ses chroniques et récits d’ascension, les cimes atteignent souvent une véritable dimension métaphysique. Par Nella Giannetto.
Les bonnes adresses du cybercolporteur

Un moment de vie et de bonheur

Tout avait commencé, comme souvent, à la librairie Tschann à Montparnasse, le regard attiré par la superbe photo d’un envol de canards sauvages de Fulvio Roiter, un titre énigmatique, L’année de la victoire, et le nom d’un auteur que je ne connaissais pas, Mario Rigoni Stern. Ce nom sentait la Mitteleuropa méridionale, l’entrelacs de l’Italie du Nord et du Danube, un univers plus proche de Claudio Magris que de Musil. Ainsi en est-il du bonheur et de l’itération de la lecture. Par Hervé Gaymard.
Les bonnes adresses du cybercolporteur

Portfolio : La Savoie d’André Kertész

Le grand photographe a séjourné en Tarentaise au début des années 1930 pour préparer l’illustration d’un roman du rédacteur en chef des Nouvelles littéraires. L’éditeur La Fontaine de Siloé a déniché ce reportage dont on ne connaissait que quelques images et l’a remarquablement mis en valeur. Par Pascal Kober.
Texte intégral

La Savoie de Frédéric Lefèvre

Le Sol est un honnête roman de terroir. Ni plus ni moins. Alors rédacteur en chef des Nouvelles littéraires, Frédéric Lefèvre y dépeint quelques Savoyards bien réels rencontrés lors d’un séjour en 1931 au bon air de la montagne. Au fil du récit, on retrouve ainsi Julie Guionnet, papa Guste, ou encore le curé que le photographe André Kertész a fait poser dans leur village. Extraits.

La trilogie helvétique

Trois immenses écrivains balisent le paysage de la littérature suisse contemporaine. En situant l’univers alpin au cœur de leur création, Charles-Ferdinand Ramuz, Corinna Bille et Maurice Chappaz expriment d’abord la condition humaine, bien au-delà de tout régionalisme. Des plumes curieusement peu connues en France… Par Valentine Nicollier.
Les bonnes adresses du cybercolporteur

Décrire ou écrire l’alpinisme ?

Existe-t-il une littérature de montagne ? Un Melville des Alpes ? Si la fréquentation des cimes pousse à prendre la plume, la muse de l’altitude est loin d’inspirer tous les auteurs… Quelques perles rares se cachent pourtant sous l’avalanche de récits d’ascension, livres d’images et autres manuels pour spécialistes. Par Bernard Amy.

Un Nobel alpin

Elfriede Jelinek est, à sa manière, un écrivain de montagne. Mais sa montagne autrichienne n’est pas un monde imperméable aux intrusions de la société industrielle. Ce terroir-là est mité d’usines, découpé par les pistes de ski et situé à portée d’autoroutes d’une capitale. Un alpage bien
sombre… Par René Siestrunck.
Les bonnes adresses du cybercolporteur

(pour toute question plus personnelle nécessitant une réponse de la rédaction, merci de cliquer plutôt sur le lien "Contacts" situé dans le bandeau bleu en haut de page).