L'Alpe

L’Alpe 49 : Mercantour, des monts et une mer

Feuilleter le numéro 49 de L’Alpe

(cliquez sur les flêches)


Alpine ou maritime ?

Au fil des millénaires, le Mercantour, contrée de confins au relief complexe, n’a cessé d’être ballotté par les vagues de l’histoire entre sommets et littoral. Panorama géopolitique d’une terre en mouvement qui se cherche encore une identité forte. Par Bruno Berthier, maître de conférences en histoire du droit et des institutions à l’université de Savoie.

Réédition

Le récit du voyageur

En 1795, Albanis Beaumont publie à Londres un beau volume illustré, Travels through the Maritime Alps. Fruit de plusieurs voyages pédestres de cet architecte savoyard, l’ouvrage relate une traversée des Alpes maritimes depuis l’Italie jusqu’à Lyon par le col de Tende, Nice, la Provence et le Languedoc. Dédié à la duchesse de Gloucester, il n’a jamais été traduit en français. Extrait du chapitre intitulé « Départ de Tende ».

Ce que le parc doit au roi chasseur

Paradoxe de l’histoire, le Mercantour, dernier-né des parcs nationaux en France métropolitaine, doit une partie de son existence au statut de… réserve de chasse royale qu’a longtemps connu une grande partie de son territoire ! Un curieux concours de circonstances juridiques, historiques et diplomatiques qui lui a permis de s’implanter sur des espaces à peu près vierges de lourds aménagements. Par Jean-Loup Fontana, conservateur départemental du patrimoine au conseil général des Alpes-Maritimes.

Une histoire mouvementée

En trente ans, le parc national du Mercantour aura vécu bien des aventures. Contesté parfois violemment, longtemps trop replié sur lui-même, il doit aujourd’hui engager une mutation pour s’ouvrir davantage aux acteurs de terrain et se faire mieux accepter. Par Jean-Paul Fronzes, grand reporter au quotidien régional Nice-Matin.

Terre des hommes

Quel paysage humain dissimule ce territoire dont on vante souvent les richesses naturelles mais qui se révèle être aussi (et d’abord ?) une montagne très charnelle ? Pour l’esquisser, Caroline Audibert a patiemment cheminé sur les sentiers, à la rencontre des hommes et des femmes, tissant peu à peu le portrait tout en nuances d’un pays qui joue les funambules entre passé et avenir.

Un territoire aux mille visages

L’identité du parc du Mercantour doit tout autant à la diversité de ses paysages qu’aux multiples regards portés par les hommes et les femmes qui l’habitent ou le fréquentent. Une récente réforme législative a créé une petite révolution en donnant à la population le choix de s’approprier ce territoire, pour mieux le développer. Un contexte institutionnel nouveau, vu par le géographe, et ici illustré de portraits d’acteurs croqués sur le terrain. Par Hervé Gumuchian, géographe, professeur émérite à l’Institut de géographie alpine, à Grenoble.

Mots et Merveilles

Les roches parlent dans un vallon haut perché du Mercantour… Lieu de mystères et de chimères, la vallée des Merveilles offre ses dalles de pierre aux passants, qui les gravent depuis plus de 7 000 ans. Les bergers notamment leur ont confié des messages par centaines. Site mythique mais fragile, ce grimoire en plein air est aujourd’hui menacé par sa réputation. Par Nathalie Magnardi, ethnologue.

Portfolio

La nature est un temple…

Michel Graniou est un artiste rare qui s’attache autant à des motifs inattendus qu’à la précieuse facture de ses magnifiques images. Une œuvre qui oscille entre touchante modestie envers des objets façonnés par la main de l’homme et intimité du photographe face aux paysages du Mercantour. Des vis-à-vis troublants…

Pratique

Toutes nos bonnes adresses pour aller à la rencontre de l’âme du parc national du Mercantour par les sentiers, les auberges, les paysages et les musées.

À la recherche de la petite bête

Recenser la biodiversité du Mercantour : une tâche immense à laquelle s’est attelé le parc depuis deux ans. Cet inventaire de la faune et de la flore, le plus vaste d’Europe, va permettre d’identifier des milliers d’espèces, notamment dans le domaine discret des lichens et des insectes. Un microcosme grouillant et bigarré qui pourraient révéler des organismes encore inconnus de la science. Enquête à la loupe… Par Éliane Patriarca, journaliste au quotidien Libération.

Une mosaïque de cultures

Aimer le patrimoine. Et le valoriser. Cette mission culturelle, aujourd’hui confiée à des parcs nationaux jusqu’alors strictement centrés sur la protection de l’environnement, ne va pas sans questionnements de fond. Parmi la multitude des traces laissées par l’homme au fil des millénaires dans les paysages dits «  naturels » du Mercantour, que protéger, comment et avec quels moyens ? Par Raphaël Larrère, ingénieur agronome et sociologue.

Demain, le parc

Le parc fête ses trente ans. Et dans trente ans ? Par Éric Ciotti, président du parc national du Mercantour.

Les actus de L’Alpe

Rencontres, livres, expositions, forum

Toute l’actualité culturelle de l’Europe alpine, de Nice à Vienne et de Genève à Ljubljana    : rencontres, beaux livres, colloques, musées, expositions, gastronomie, cinéma, courrier des lecteurs, etc. Ces pages fourmillent de nouvelles  !

 

5 commentaires pour “L’Alpe 49 : Mercantour, des monts et une mer”

  1. Veneau dit :

    Super, cette idée de consulter le numéro en petit… Ça donne envie d’acheter. Toujours la même qualité… BRAVO !

  2. cavanna dit :

    Où trouver L’Alpe à Paris ?

  3. Pascal Kober dit :

    De façon certaine, au moins à la librairie des Alpes, 6, rue de Seine, 75006 Paris. Téléphone : 01 43 26 90 11.

  4. montagnon andré dit :

    début sept.,je veux partir de sospel par gr52 jusqu’aux lacs(ref.merv.)n’y a-t’il pas de gites avant?,ensuite la mad.de fenest.,st.mart.-vésub.,belvédère,col de tur.,moulinet,sospel.merci de me donner les gites pour ce parcours .

  5. Pascal Kober dit :

    Votre message rédigé en abréviations est très difficilement lisible ! Nous vous suggèrons de consulter le site Internet du parc national du Mercantour (voir les liens de notre cybercolporteur en colonne de droite) ou encore des guides comme celui de Michel Bricola paru aux éditions Glénat.

(pour toute question plus personnelle nécessitant une réponse de la rédaction, merci de cliquer plutôt sur le lien "Contacts" situé dans le bandeau bleu en haut de page).