L'Alpe

L’Alpe 08 : bestiaire

Le dossier

Culture contre nature

Entre l’humain et l’animal, l’homme sauvage vit dans des grottes au fond des bois, pleure les arbres abattus et fabrique du fromage avec du lait de chamois. Il est présent dans toutes les montagnes, ailleurs dans les forêts. Rêve d’une harmonie perdue ou vestige d’un mythe fondateur quasi universel ? Par Gustavo Buratti.

«  J’ai rencontré le yeti  »

Un être étrange, cousin de l’homme sauvage, hante les montagnes du monde. Bar-manu, sasquatch… en Himalaya, c’est le yeti, le célèbre « abominable homme des neiges  ». Comme Tintin, Messner a croisé le monstre au Tibet en juillet 1986. Le début d’une longue (en)quête, sujet de son dernier livre, qui vient de paraître aux éditions Glénat. Extraits. Par Reinhold Messner.

La rumeur et la connaissance

L’imaginaire alpin est hanté depuis des siècles par un hippogriffe au pied montagnard dépourvu de pouvoirs magiques. Le jumart, débonnaire mais capricieuse chimère domestique mentionnée par Kant et par Voltaire, a intrigué bon nombre de savants. Des témoins affirment pourtant avoir croisé dans leur jeunesse cet étrange animal… Par Daniele Tron.

Petit précis de dahutologie

Très recherché, l’animal est doux et craintif même si ses victimes sont nombreuses… Parfaitement adapté à la marche en montagne, il se joue des chasseurs et déjoue tous leurs pièges. Menacé d’extinction par le terrible virus du scepticisme, il reste un mystère pour la science. Seuls quelques Galaad au coeur pur ont pu approcher le mythique dahu… Par Marcel S. Jacquat.

Cracheurs de feu

Animal fantastique et composite, le dragon réunit en lui les quatre éléments : feu, eau, terre et air. Sans être spécifiquement alpin, il est omniprésent dans les régions de montagne. Le triomphe que remportent sur lui les héros civilisateurs illustre la victoire de l’homme sur les forces aveugles et brutales de la nature sauvage. Par Jean-Loup Fontana.

Saisons alpines au Moyen Âge

Une chasse à l’ours, des renards dans la forêt enneigée, un troupeau à l’alpage, des faucons, des lièvres et des chevaux… C’est tout un bestiaire qui participe aux activités des hommes dans la ronde médiévale des saisons de la Tour de l’aigle au château de Trente en Italie. Par Enrico Castelnuovo.

Des chasseurs sachant chasser ?

Douce anarchie que la pratique de la chasse dans l’alpe aux temps anciens. Cachant son fusil dans le foin, les poches remplies de lacets et d’appâts, le paysan alpin «  récoltait  » les marmottes ou «  ratissait  » les chamois tandis que les messieurs tiraient le tétras-lyre. La gestion de la faune, elle, incombait alors aux… braconniers ! Par Sergio Dalla Bernardina.

L’émissaire royal

Pourchassé sans relâche pour ses propriétés magiques et médicinales, le bouquetin frisait l’extinction. Paradoxe de l’histoire, c’est l’amour que portait un roi d’Italie à la chasse qui permit à l’espèce de survivre… Par Enrico Camanni.

L’homme qui a vu l’ours

Traces de griffes et de doigts mêlées dessinent, sur les parois des grottes, l’énigme d’une longue relation entre l’homme et l’ours. Depuis des millénaires, ils se croisent, se craignent, partagent les mêmes territoires et se combattent. Entre peur et fascination, une histoire étonnante. Par Jean-Dominique Lajoux.

L’esprit boréal

Le bestiaire arctique se décline sur la pierre et l’ivoire depuis la nuit des temps. Des ours nageant, des oiseaux en plein vol, des êtres fantastiques… Une riche tradition, source d’inspiration pour les artistes inuits contemporains, qui poursuivent une démarche créatrice très originale. Par Cécile Pelaudeix.

Qui a peur du grand méchant loup ?

Réaction étincelante et passionnée que celle de ce lecteur de L’Alpe qui a le sens de la dialectique et de la provocation. Suite à la publication, dans notre numéro 3, d’extraits de la table ronde sur le loup et les bergers transhumants, organisée par le Musée dauphinois, Claude Mauguier nous a envoyé une longue lettre manuscrite. Tribune (très) libre…

Vers une entente cordiale ?

Les éleveurs ont peur du grand méchant loup ? Il en est pourtant certains qui tentent de faire entendre un autre tintement de sonnaille à contre-courant du discours dominant. Ceux-là ont su quitter leurs pénates pour aller voir ailleurs si le loup et le berger ne pouvaient pas cohabiter. Expériences… Par Thibaut Rougon et Pascal Wick.

Foutez la paix aux loups !

Rouge de colère… Aussi rouge que le petit chaperon du même tonneau. Le citadin Cavanna, en bon bretteur des mots, ferraille contre les rêveurs de tout poil qui voudraient oublier que la présence du loup s’accomodera mal de celle d’un autre grand prédateur : le chasseur. Un cri du coeur…

& aussi

Peurs bleues

Machicruta, papotchantel, ratepenade, miare-couette, carabi-bonnet, nitoula, micaraouda… Leurs noms à eux seuls suffisent à effrayer le jeune audacieux. Tapis au fond des lacs ou des ravins, dissimulés dans les granges ou les forêts, des êtres hybrides à l’aspect redoutable guettent les enfants désobéissants. Protéiformes, les terrifiants croquemitaines ont avant tout une fonction éducative, comme le montre l’exposition du Musée dauphinois. Par Marion Carcano et Isabelle Lazier.

La grande vadrouille

Cent vingt-trois refuges, deux cents mille mètres de dénivelée et sept mois de marche sous l’oeil des choucas entre Adriatique et Méditerranée… Itinérance transalpine, de refuge en cabane, de Hütte en rifugio, pour observer et comprendre les us et coutumes de ces villégiatures d’altitude et de leurs habitants, temporaires ou permanents. Par Nathalie Morelle.

Les actus de L’Alpe

Rencontres, livres, expositions, forum

Toute l’actualité culturelle de l’Europe alpine, de Nice à Vienne et de Genève à Ljubljana  : rencontres, beaux livres, colloques, musées, expositions, gastronomie, cinéma, courrier des lecteurs, etc. Ces pages fourmillent de nouvelles  !

Un commentaire pour “L’Alpe 08 : bestiaire”

  1. Pete dit :

    Hi, this is Pete from UK. I looked everywhere (Amazon, libraries) after Bertall’s 1861 book, Infortunes de Touche-a-Tout but couldn’t find it anywhere. Do you have it in your possesion and could you help me with a better picture and the explanatory legend ? I’m quitte astounded of the fact that this is the first croque-mitaine that I’ve seen that looks so muck like a Cossack.

(pour toute question plus personnelle nécessitant une réponse de la rédaction, merci de cliquer plutôt sur le lien "Contacts" situé dans le bandeau bleu en haut de page).